Les périodes sensibles

    

Avant d’acheter du matériel Montessori à son enfant et chercher quelles activités on peut lui proposer, il est important de s’intéresser à son développement et comprendre ce que sont les périodes sensibles.

C’est donc une phase passagère pendant laquelle l’enfant est fasciné par un domaine spécifique, pour lequel il va apprendre facilement et sans effort.

Reconnaitre les périodes sensibles et leur importance nous permet de comprendre certaines réactions et « passions » de son enfant (vous savez, la fourmi qu’il faut suivre pendant 1h…), et de pouvoir l’accompagner dans ses apprentissages.

Voici les différentes périodes sensibles que l’enfant traverse de la naissance à 6 ans :

  •       La période sensible du langage (0-6 ans) :

C’est une période où l’enfant va pouvoir assimiler la ou les langues qui sont couramment utilisées dans son environnement (merci l’esprit absorbant !).

Pendant cette période, il est important de lire des livres avec l’enfant et de lui parler correctement, avec un vocabulaire varié (éviter le « langage bébé »).

  •       La période sensible de l’ordre (0-6ans) :

L’enfant va avoir besoin de repères fixes et d’un environnement ordonné afin de se sentir sécurisé : l’ordre extérieur va apporter de l’ordre intérieur et donc un bébé plus serein !

On évite de changer les meubles de place par exemple, et on instaure des routines et rituels.

Plus grand, l’enfant va avoir besoin de classer, ranger, trier, aligner…c’est aussi une manifestation de la période sensible de l’ordre.

  •       La période sensible du raffinement sensoriel (18 mois – 6 ans) :

L’exploration sensorielle est primordiale pour l’enfant, car c’est grâce à ses sens qu’il apprend. C’est une période où l’enfant va vouloir manipuler, goûter, patouiller…toucher à tout !

Nous allons donc proposer des activités sensorielles, avec différentes matières, textures, couleurs, températures…et profiter de la richesse du matériel sensoriel Montessori !

  •       La période sensible de coordination des mouvements (18 mois – 4/5 ans) :

Vous l’aurez remarqué, les enfants ont besoin de bouger, grimper, sauter, pousser les meubles…bref, explorer leurs capacités motrices !

Cette sensibilité va leur permettre de passer naturellement les étapes jusqu’à la marche, sans aucune « aide ou apprentissage » externe. La motricité libre est importante pour aider notre enfant à suivre ses instincts, sans aucune « entraves ».

Durant cette période, privilégiez les tenues confortables et profitez au maximum de l’extérieur afin de répondre aux besoins de votre explorateur : balade en forêt, parc, parcours de motricité…

  •       La période sensible aux petits objets (autour de 2 ans) :

L’enfant va être attiré (pour ne pas dire obsédé) par de tout petits détails. D’une vision globale de son environnement, il va donc découvrir les minuscules détails qui le compose. Pour satisfaire les besoins de l’enfant, il faut simplement lui laisser le temps d’étudier les petites choses qu’il découvre (oui, ça peut vouloir dire passer 20 minutes sur une miette de pain au parc…).

L’enjeu en vaut la peine, car c’est notamment le développement de la concentration de l’enfant qui se joue durant cette période sensible !

  •       La période sensible à la vie sociale (30 mois – 6 ans) :

L’enfant va chercher à acquérir « les codes » de la vie sociale, à imiter le comportement des adultes, à comprendre les relations entre les personnes. Après avoir pris conscience de son individualité, l’enfant va de plus en plus prendre conscience des autres, jusqu’à chercher à vouloir rendre service.

Il est important de se rappeler que nous sommes le modèle de l’enfant ; si nous agissons de façon respectueuse et nous nous adressons à notre entourage et à notre enfant avec courtoisie, l’enfant le fera d’autant mieux.

Dans ce cadre, il est donc inutile de répéter à l’enfant de dire « merci » par exemple. Si nous le faisons, il suivra notre exemple !

Comment reconnaitre que notre enfant traverse une période sensible ?

Les signes à observer sont les suivants : notre enfant montre beaucoup d’intérêt pour une activité ou une compétence à acquérir, il éprouve de la joie et peut se concentrer dessus avec parfois des efforts intenses, et enfin il peut répéter inlassablement la même tâche. 

Dans ce cas-là, la meilleure chose à faire est tout simplement de laisser faire son enfant, de lui permettre de répéter les gestes et d’enrichir son environnement avec des activités et du matériel autour de ses intérêts.

  

  • Partager ce contenu

Inscrivez-vous à notre newsletter et profitez de tous les bons plans